Actualités

Impressions : Un Café Avec. Saison 3, Episode N°63 du Vendredi 13 Novembre 2015

cafeJPEG

Dans cet épisode, Adama, l’épouse de Thierno Diallo montre l’exemple de la mère idéale qui se bat pour le bonheur de sa fille maman. Son équation est de découvrir qui est ce fameux Gora qui fait la cour à sa fille. Pour cela, elle est prête à tout, même à défier l’autorité de Thierno. C’est d’abord chez sa fille aînée qu’elle se rend, cette dernière lui confirme que Gora est l’employé de son père et qu’il a connu maman chez eux. Là, elle commence à y voir clair.
Un rendez-vous est fixé à Markhis, son ex et père de maman qui donne la description de Gora en expliquant que c’est le tueur à gages que Thierno Diallo avait envoyé pour le liquider. Sur cette séquence, Adama n’en peut plus, elle est dégoûté et ne veut même pas regagner le domicile conjugal. Même lorsque Thierno l’appelle pour la localiser sa réponse est sèche. A Elisa, l’ex copine de Markhis, qui demande ce qu’elle a de plus qu’elle, elle répond avec beaucoup de philosophie que toutes les femmes se valent, ce sont les hommes qui sont des prédateurs qui sont toujours à la recherche de nouvelles proies.

Chez Bakayoko, c’est toujours le quiproquo, sa tante s’inquiète toujours et pose à nouveau l’équation du régime communautaire qui est égal à monogamie, mais tout à leur rancœur, Badiène et sa fille ne semblent pas mesurer l’ampleur des dégâts. C’est ainsi que le gardien qui voulait aider est renvoyé sans ménagement par Ndèye Diallo, la première épouse de Bakayoko.

Un saut chez Cathy nous montre qu’elle aime encore Boubacar même si elle refuse de se l’avouer. Elle pleure toutes les larmes de son corps malgré la présence affective de sa sœur Diodio qui la console comme elle peut. Elle en veut terriblement à Boubacar qu’elle traite de tous les noms d’oiseaux (salaud, connard, crétin). D’ailleurs elle décrète que Boubacar ne mérite rien. Il faut dire ici, qu’elle ne fait que refouler son amour car en réalité elle est toujours amoureuse de Boubacar, c’est ce que l’on appelle : la politique du renard. (Ndlr : le renard ayant un jour faim et ne pouvant atteindre des raisins très juteux décréta qu’elles n’étaient point mûrs et que d’ailleurs elles n’avaient aucun goût).

Boubacar, au même moment, montre qu’il n’a rien compris de la situation car il se vante auprès de son Milkzo d’avoir dompté la belle Cathy. Il fanfaronne devant son pote et affirme avoir pris sa revanche sur la société. Le coup de fil de Diodio, la sœur de Cathy, interrompt leur conversation, elle lui fixe un rendez-vous. Elle entre dans la chambre, gifle deux fois Boubacar et s’en va. Très taquin, Milkzo, dit à Boubacar, tu m’avais dit que tu as pris ta revanche sur la société, voici la gifle de la société.

La dernière séquence de cet épisode est très instructive sur la détermination d’une femme lorsqu’il s’agit de protéger sa progéniture. Adama, l’épouse de Thierno Diallo rentre chez elle et s’isole dans le jardin. Thierno l’y trouve et lui interdit désormais de sortir sans l’aviser. Sans tenir compte des menaces de Thierno et ayant glané assez d’informations sur le compte de Gora l’effaceur, employé de son époux et amant de sa fille, elle demande séance tenante le divorce. Thierno est désarçonné. De quoi assurer une suite palpitante pour le prochain épisode. Quand pensez-vous, chers amis internautes ?

Source : senepeople.com

Commentaires

Les plus populaires

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer