facebook
Actualités

Impressions série WIRI WIRI – Le cas Cheikhouna

wiri-wiri-02

Cheikhouna est fort, très fort même. C’est un excellent acteur et, il le démontre à nouveau et à merveille au cours de l’épisode 123.

« Ndékété yo », l’homme est plus sain que vous et moi réunis, tous ses délires, tout ce cirque n’avait pour finalité que de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir une libération fut-elle sous contrôle judiciaire. Sacré comédien. Le Procureur, le Commissaire, Jojo, Soumboulou et le psychiatre n’y ont vu que du feu.

Il est désormais libre, même si c’est une liberté conditionnelle, l’essentiel était de sortir des griffes de Dame Justice et c’est fait. Le seul problème est que nul ne sait ce qu’il va faire de Jojo car il est décidé à l’éliminer. Jojo constituant le seul obstacle qui l’empêche de faire le link avec sa Soumboulou, la seule femme qu’il ait aimé toute sa vie durant. En tous cas, il explique à sa mère les tenants et les aboutissants de sa supposée folie et la mission qu’il doit accomplir. De quoi s’agit-il ? On le saura certainement dans les prochains épisodes.

Il se réconcilie avec Mbaye son frère et lui avoue qu’il n’avait pensé qu’il l’aimait tant. Mais si toute la famille semble taillée en bloc, le seul bloc que semble se détacher c’est Fall, le père de famille. Est-il le plus lucide ou joue-t-il au trouble fête ? Ce qui est sûr, c’est que le rapprochement entre Cheikhouna et Clarisse ne l’enchante guère.

Cheikhouna et Clarisse contre Jojo et Soumboulou, la guerre risque d’être très rude. A suivre de très près car Cheikhouna semble avoir une dette envers Clarisse.

D’ailleurs ce qui est troublant c’est qu’il réussit à s’introduire dans le véhicule de Jojo au moment où celui-ci se rendait au rendez-vous convenu avec Guèye. Le suspens est garanti.

Source : senepeople.com

Commentaires
Haut