Drame de Khossanto : La situation dégénère, la douane et la gendarmerie de Saraya totalement brûlées

Hier, le village de khossanto était en proie à un violent incendie du fait des grenades lacrymogènes lancées par les gendarmes sur les maisons.

La mort du jeune Sagna ayant suscité la colère des populations, les gendarmes sont intervenus pour les calmer. Malheureusement, dans leur tentative de maintien de la paix, ils ont mis le feu au village.

Les populations de Khossanto sont très en colère contre les autorités administratives de la région qu’elles jugent “complice et responsable de cette situation”. En effet, un notable joint au téléphone affirme que les autorités administratives de la région et des trois départements, ont toujours été avertis du comportement “irresponsables et très violents des gendarmes et des douaniers qui font ce qu’ils veulent où ils veulent et quand ils veulent”.

Pour rappel, les gendarmes ont sévèrement maté la colère des jeunes de Khossanto suite à l’assassinat du jeune Yamadou Sagna par un auxiliaire des douanes.

La situation ” risque de dégénérer et tout peut basculer. On est au bord du chaos” dixit le Maire de Khossanto, Mamady Cissokho, invitant par la même occasion l’État à “agir avant qu’il ne soit trop tard”. Déjà les écoles sont fermées et les jeunes sont prêts à en découdre avec les gendarmes. Dans la soirée d’hier 25 cases ont été brûlées par les grenades balancées par les gendarmes. Les dégâts sont énormes. “Trop c’est trop” a dit le maire très en colère contre les autorités.

La réaction du gouvernement

Le Gouvernement regrette vivement ces incidents et condamne les actes de violence qui ont abouti à une mort d’homme.

Le Gouvernement présente ses condoléances les plus attristées à la famille de la victime, appelle les populations au calme, à la sérénité, et les invite à laisser la justice faire son travail.

En effet, suite à l’arrestation des deux douaniers mis en cause pour les besoins de l’enquête, le Parquet a ouvert une information judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire. Le Gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires pour que justice soit rendue.

Kédougou : Risque d’embrasement général, la douane et la gendarmerie de Saraya totalement brûlées

La situation dégénère au lendemain de la mort de Yamadou Sagna à Bokholi, commune de Khossanto. Les jeunes en colère ont brûlé et saccagé la douane et la gendarmerie de Saraya. Il faut avouer que telle situation était prévisible. En effet, il semble que la seule réponse que les autorités administratives ont apporté est le silence et la violence à la colère, somme toute légitime des populations. Au rythme où vont les choses, c’est toute la région qui risque de s’embraser…

Cet article a été modifié pour la dernière fois le 15/02/2017 00:56