Actualités

Revue des quotidiens de ce vendredi 21 Avril

quotidiens

Les quotidiens de ce vendredi évoquent entre autres sujets les élections législatives prévues en juillet, l’ouverture des scellés de l’affaire de faux billets impliquant Thione Seck et l’agriculture.

En politique, le quotidien Enquête signale qu’à l’instar des autres formations politiques de l’opposition, l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) d’Abdoul Mbaye ‘’est en train de négocier pour la confection des listes à présenter aux législatives’’.

‘’Abdoul Mbaye théorise la diversification des listes’’, selon Enquête qui affiche en Une : ‘’liste commune de l’opposition, les premières fausses notes’’.

Sud Quotidien évoque ‘’le niet catégorique ‘’ de Abdoul Mbaye concernant la liste unifiée de l’opposition aux législatives de juillet.

Au sujet de ce scrutin toujours, Vox Populi signale que Serigne Abdou Samath Mbacké, le fils du Khalife général des mourides ‘’ (est) pressenti pour (être) tête de liste de l’opposition’’ à Touba.

Selon le journal, ‘’quelques jours après la mise sur pied de la coalition And Suxxali Sénégal par le secrétaire général de la fédération PDS de Touba, l’ancien président Abdoulaye Wade manœuvre dans la ville sainte pour contre-attaquer’’.

‘’L’ancien chef de l’Etat, qui serait très affecté par la décision de Serigne Fallou Mbacké de déposer une liste au nom de la coalition And suxxali Sénégal, travaille autour d’une liste de l’opposition à Touba pour imposer une cohabitation à Macky Sall (….)’’, écrit Vox Populi.

La publication ajoute : ‘’Dans ce dessein, le +pape du Sopi+ vient de décrocher un allié de taille. Serigne Abdou Samath Mbacké Maty Lèye, fils du Khalife général des mouride, serait pressenti pour diriger la liste de l’opposition dans le département de Mbacké’’.

Pour L’Observateur, ‘’Wade enrôle le fils du Khalife général des mourides’’. ‘’Serigne Abdou Samath Mbacké Maty Lèye pressenti tête de liste départementale de l’opposition à Mbacké’’, écrit le journal.

L’Obs s’intéresse également à l’ouverture des scellés de l’affaire faux billets qui a valu, en 2015, un mandat de dépôt au musiciens Thione Seck pour les infractions d’association de malfaiteurs, falsification, altération de signes monétaires ayant cours légal à l’étranger.

‘’L’instruction judiciaire de l’affaire Thione Seck, libéré depuis le 12 février 2016, est faite hier (jeudi). Quelques billets de 100 euros et des mouchoirs verts ont été retrouvés dans le paquet qui a servi d’échantillon. Ce qui a poussé le chanteur à dire à dire qu’il est victime d’une arnaque. Ses avocats en ont profité pour formuler des demandes’’, écrit L’Observateur.

Walfadjri s’interroge : ‘’Mais où sont passés les faux billets ?’’.

‘’L’ouverture des scellés est reportée à une date ultérieure. Pour cause, les avocats de Thione Seck ont exigé la production de l’intégralité des scellés contenant les faux billets que la section recherche de la gendarmerie a évalués à 45 milliards de francs Cfa’’, écrit Walf.

Le journal relève qu’’’en lieu et place, c’est plutôt un échantillon composé d’un paquet transparent contenant 100 euros et des mouchoirs verts entreposés (qui) a été produit’’.

Pour Le Quotidien, ‘’la défense lave Thione Seck avec du kleenex’’ et souligne que ‘’le mystère entoure toujours la nature des faux billets qui ont valu à Thione Seck 6 mois de détention préventive’’.

Dans sa livraison du jour, Le Soleil relève que près d’un million de tonnes d’arachide ont été produites lors de la campagne agricole 2016/2017.

‘’Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck, a déclaré jeudi, lors de la session ordinaire du Conseil économique et environnemental, que le Sénégal a pu produire cette année 991 475 tonnes d’arachide’’, précise le journal.

L’As évoque un ‘’bradage’’ des terres du Fouta au Groupe Addoha et titre : ‘’Les Marocains s’adjugent 10 000 hectares’’.

‘’Ayant manifestement le vent en poupe auprès des autorités sénégalaises et beaucoup de baraka à revendre, le groupe Addoha, opérateur immobilier marocain, a réussi à se faire attribuer 10 000 hectares de terres dans les communes de Dodel et de Démette, dans le département de Podor’’, indique le journal.

‘’Pour bénéficier de ce bail qui va s’étendre sur 40 ans pour un projet rizicole, les Marocains n’ont pas eu besoin de casser leur tirelire d’autant qu’ils se sont juste contentés de mettre sur la table la somme de 2 milliards de francs Cfa. D’ores et déjà, une vague de contestations commence à sourdre dans la zone où l’on crie au bradage foncier’’, ajoute L’As
Source: APS

Commentaires
Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer