Actualités

Viol d’un nourrisson: Quand les droits de l’enfant sont relégués au second plan

Viol d’un nourrisson: Quand les droits de l’enfant sont relégués au second plan

L’horreur innommable (viol du nourrisson) serait, selon les premiers éléments de l’enquête, l’oeuvre d’un malade mental. Qui dit mental mental, dit irresponsable de ses actes. L’article 50 du Code de Procédure Pénal a fini de régler ce problème.

La situation n’est pas pour autant aisé à cerner. Il se pose à notre niveau deux problèmes à solutionner ou à prendre en compte.

Il s’agit d’abord de la surveillance des enfants. L’enfant, est par excellence cet être innocent qui avec candeur et naïveté copie tout ce que font ses parents. Il est sans défense d’où sa vulnérabilité. D’où la nécessité pour les parents d’assumer un rôle de protection, sinon cela s’assimile à une négligence coupable. L’enfant a droit à la protection, ceci est un droit pour ces bouts de bois de Dieu, pour emprunter l’expression d’Ousmane Sembène. De ce point de vue, la responsabilité parental est donc une exigence de tous les jours.

Ensuite, le problème des malades mentaux errants se pose avec acuité. Il s’agit, ici, pour les autorités publiques de mettre en oeuvre des politiques qui vont dans le sens de trouver un asile pour tous ces frères exilés qui vivent parmi nous. Certains malades mentaux sont connus pour leur agressivité et si l’on sait qu’ils ne sont pas responsables de leurs actes, le fait de les laisser divaguer dans la nature constitue un potentiel danger pour les habitants de la cité. C’est donc une question de sécurité publique et donc une prérogative régalienne de l’Etat.

Nous avions peur de connaître l’identité de l’auteur de cet acte crapuleux car cela aurait été quelqu’un de sain d’esprit que l’on aurait dit que ce pays a fini de basculer dans le satanisme tant l’acte posé est plus que démoniaque.

Nous profitons donc de cette tribune pour rappeler aux uns et aux autres leurs devoirs d’assurer la sécurité au sein de la cellule familiale, au sein de la société pour un mieux être de tous dans ce commun désir de vie commune qui nous anime tous.

Senepeople.com

Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer