Actualités

12 Nigérians ont été vendus sous nos yeux », raconte Nima Elbagir

Ils les surnommaient ‘la marchandise' », rapporte Nima Elbagir, journaliste à CNN. La chaîne américaine a publié, mardi 14 novembre, des images montrant des ventes aux enchères d’êtres humains dans une maison près de Tripoli, en Libye. « 400 dinars », propose une personne. « 500 », continue une autre. Les enchères montent jusqu’à 1 200 dinars libyens, d’après CNN (en anglais), soit plus de 700 euros pour deux migrants. « Ça s’est terminé très rapidement. Au total, 12 Nigérians ont été vendus sous nos yeux », raconte Nima Elbagir.

Je ne sais pas quoi dire. C’est probablement l’une des choses les plus incroyables que j’aie jamais vues.

Nima Elbagir

sur CNN

« CNN a entendu parler de telles ventes aux enchères dans neuf endroits en Libye, mais on peut croire qu’il y en a bien plus », écrit la journaliste. Après avoir assisté à ce « marché aux esclaves », elle a décidé de rencontrer des migrants dans un camp de détention de la capitale libyenne, Tripoli. « J’ai été vendu sur mon chemin pour venir ici. La personne qui est venue m’acheter leur a donné l’argent et m’a ramené chez elle », lui relate un migrant sur place.

Du côté des autorités, on attend des preuves. « Nous entendons des rumeurs, mais rien ne se déroule devant nous », regrette Anes Alazabi, responsable du camp. CNN a donc décidé de confier les vidéos prises lors de son reportage aux autorités du pays. « Elles ont promis d’ouvrir une enquête », écrit la chaîne sur son site.

 

Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer