Actualités

Voici la période du mois où les femmes ont le plus envie de faire l’amour

Les hommes et les femmes ont une façon différente de vivre leur sexualité. Tandis que la sexualité des hommes est influencée par la testostérone qui peut se déclencher à tout moment, les femmes quant à elles sont gouvernées par des hormones du désir, qui se manifestent périodiquement.

Les hormones du désir se manifestent dès l’adolescence et peuvent mettre en effervescence notre comportement durant cette période.

Manifestation des hormones chez la femme

Chez la femme, les principales hormones nommées œstrogènes et progestérones sont secrétées par les ovaires. Durant l’adolescence, elles permettent l’apparition des poils, notamment pubiens ainsi que la transformation de son corps, mettant en évidence ses courbes féminines.

Manifestation des hormones chez l’homme

Chez l’homme, l’hormone sexuelle la testostérone est produite par ses testicules et participe également à la transformation du corps du jeune adolescent, en augmentant, entre autres, ses muscles et son organe génital.

Selon Dr Arundhati Ghosh,  il y a des périodes spécifiques au cours desquelles une femme peut être excitée sexuellement et voir sa libido en nette augmentation.

Période d’ovulation

Les hormones sexuelles ont une durée de sécrétion selon un cycle qui dure 28 jours.  Durant la période d’ovulation, les hormones de la femme sont en effervescence. Les hormones ovariennes, œstrogènes et progestérones se chargent d’équilibrer le cycle de la femme. A l’approche de l’ovulation c’est-à-dire lorsque l’ovule s’apprête à fusionner avec le spermatozoïde, le taux de d’œstrogène enregistre une nette hausse. Quant au taux de progestérone, il  augmente aussi à son maximum pour chuter en fin de cycle. Cette recherche a été démontrée par une équipe de chercheurs de l’Université de Californie et a été publiée dans la revue Hormones and Behavior.

Cette étude est relative à l’influence des hormones sur le désir sexuel féminin. Ainsi, la libido serait à son apogée au milieu du cycle, pendant l’ovulation. Durant la période du pic sexuel, c’est-à-dire lorsque le niveau d’œstrogène augmente, les femmes envoient des phéromones qui jouent un rôle important dans la séduction pour attirer les hommes. Les phéromones sont constituées d’un mélange de substances expulsées par l’organisme qui entrainent des réactions physiologiques et des comportements spécifiques entre deux individus, jouant ainsi un rôle primordial dans leur sexualité. Durant cette période, la sexualité de la femme est à son paroxysme. Notons cependant que, mise à part la période de l’ovulation,  la libido de la femme dépend de plusieurs facteurs, notamment de sa disponibilité psychique et émotionnelle ainsi que de la capacité de son partenaire à attiser le désir sexuel chez elle.

 

Période des menstruations

Pendant la période des règles, l’excitation sexuelle chez la femme peut être en véritable hausse. Selon des études, le désir de la femme enregistre une hausse fervente autour du deuxième ou troisième jour des règles. Ainsi, les hormones subissent un changement et  le taux élevé d’estrogène fait son come-back. D’un autre côté, la femme est libérée de la peur de tomber enceinte. De ce fait, la pression tombe et permet à la femme de se livrer à plus de libertés dans ses ébats amoureux durant cette période. Par ailleurs, l’écoulement sanguin augmente la lubrification vaginale produite par les menstruations et rend ainsi  la pénétration plus confortable et l’acte sexuel plus agréable.

Il serait également intéressant de rappeler qu’au cours du cycle menstruel, la femme note une fluctuation de l’action des hormones sexuelles. La température monte dans la deuxième phase du cycle et le corps dépense plus d’énergie et de ce fait enregistre une augmentation de la sensation de faim. Ceci serait dû à la fluctuation de la balance entre les œstrogènes et les progestérones.

Période du deuxième trimestre de la grossesse

Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, la femme enregistre une augmentation significative du taux d’œstrogène et de la progestérone et une augmentation de la circulation sanguine, faisant augmenter sa libido. Elle devient ainsi sensible à  l’augmentation du volume de sa poitrine et à ses secrétions vaginales. Cependant, certaines femmes en état de grossesse ne s’en aperçoivent pas du fait des différents maux qu’elles subissent, comme la fatigue et les nausées, durant cette période. Au cours du troisième trimestre, cette libido enregistre une nette régression.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top