Société

(Vidéo) – Ndeye Coumba, la femme qui a été sauvagement agressée par son mari : les derniers point sur le cas

La victime a décidé de porter plainte. Elle est soutenue par une partie de sa famille qui veut que l’affaire soit traitée jusqu’au bout. L’annonce est faite par son avocat, Me Abdoulaye Babou. « Je suis là avec ma cliente, son frère et son cousin qui ont décidé de porter plainte contre le mari », indique la robe noire sur les ondes de la Rfm.

« Cette jeune fille est mariée tout juste depuis quatre mois. Et, c’est la deuxième fois qu’elle est battue sauvagement. Une première fois pendant la Korité. Et une deuxième fois, hier pour des broutilles. À 2 heures du matin, le mari a mis une moustiquaire. La fille qui ne supporte pas cet enfermement lui demande de lever un tout petit peu le coin du voile. Et, le mari a refusé. Il a utilisé des fils électriques. J’ai vu son corps qui est lacéré au dos, devant et le visage. Le certificat médical est par là. C’est quelque chose d’inadmissible. Devant la gravité des faits, dit-il, certains ont tenté de traiter l’affaire à l’amiable mais il y a une partie de la famille qui s’y est opposée. La fille a porté plainte. Le mari est injoignable », a ajouté la robe noire.

Cette jeune femme a été battue avec un fil électrique et ensanglantée par son époux après une bénigne dispute conjugale autour d’une moustiquaire. Des membres de sa famille ont filmé ses blessures avant de poster la vidéo sur youtube. Une vidéo qui est devenue virale dans les réseaux sociaux.

La famille refuse de porter plainte préférant un règlement à l’amiable de l’affaire.

L’Association des juristes sénégalaises (Ajas) demande au Procureur de la République de s’autosaisir.

La victime a finalement décidé de porter plainte. Elle a commis Me Babou pour assurer sa défense.

Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut