Actualités

Concours panafricain de robotique : Réactions, réactions

Concours panafricain de robotique : Réactions, réactions

Plusieurs participants ont réagi au cours de la troisième édition du Parc (Pan-african robotic competition).

Il s’agit d’abord du Dr. Assane Mbengue, Biologiste à l’Institut Pasteur de Dakar, membre du jury

« Ces futurs scientifiques ont une capacité énorme en termes d’innovation et de réactivité face aux épidémies grâce à la robotique. J’espère qu’il y aura un suivi et que pour la prochaine édition l’Etat apportera son soutien comme il l’avait fait lors de la deuxième édition. Cela permettra aux jeunes de développer leur imagination et leur ingéniosité et cela aura un impact sur la création. Si toutes ces conditions sont réunies, la robotique pourra être davantage mise au service des personnes en situation de handicap et participera nécessairement au développement de notre pays tout en ayant un impact sur la santé publique. »

Nafissatou Niang, Etudiante à DAUST

« La robotique est un secteur qui doit être accompagné par l’Etat car elle suscite un intérêt certain pour la jeunesse et les jeunes aiment les sciences et technologies. Il faudrait aussi, à mon sens, décentraliser ce genre de concours dans les quartiers, en Afrique et en Europe car les sciences et la technologie sont au service du développement. »

Khadim Touré, Chef d’entreprise et parent d’élève
« Je me réjouis de toujours initiatives car la robotique doit être au service de l’entreprise. C’est aux Africains de construire l’Afrique. Je profite de l’occasion pour encourager le professeur Ndaw, l’initiateur ; les enfants ; les parents et espère une future collaboration entre les entreprises et les étudiants. »

Sidy Diallo, jeune participant Malien
« De telles initiatives sont une fierté pour l’Afrique et doivent permettre d’inciter d’autres jeunes à pratiquer la robotique. Je crois fermement que la science et la technologie participent pleinement au développement de l’Afrique car elle a un énorme potentiel qui doit être soutien. »

Professeur Ndao, Iniateur du Parc et du DAUST

« Je suis très satisfait de l’organisation et du déroulement de cette troisième édition du Parc. Je constate que l’Afrique peut se développer par ses ressources humaines. Et tout ce que je vois aujourd’hui renforce ma volonté malgré le manque de sponsor. Ce que l’on a fait montre qu’il peut y avoir une idée de collaboration avec les autres pays d’Afrique. Et pourquoi l’organisation annuelle d’une coupe d’Afrique de la robotique ? En tous cas, j’espère plus de participants pour la prochaine édition. »
Source: Senepeople

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top