Voici la raison pour laquelle Brigitte Macron est restée seule à Brégançon

Pendant les vacances du couple présidentiel passées au fort de Brégançon, le président de la République Emmanuel Macron s’était résigné à quitter son épouse Brigitte Macron pour présider une réunion d’importance.

La première dame Brigitte Macron et le président de la République ont été obligés de se séparer mardi dernier. Le couple présidentiel aime la ville Bormes-les-Mimosas et son fort et pourtant, il a dû le quitter. De cette ville où il se sent “tranquille”, Emmanuel Macron a été contraint de laisser sa femme seule profiter de leur maison d’été, et surtout de la piscine toute neuve. C’est la seule fois que le président a quitté la résidence seul depuis le début de leurs vacances le 3 août. Le chef de l’Etat devait présider le Conseil des ministres de la rentrée mercredi dernier.

La solitude de Brigitte Macron n’a été pas de longue durée

Brigitte Macron n’a pas été seule longtemps. Emmanuel Macron est rentré au fort jeudi après-midi retrouver sa famille restée dans le Var. Depuis, le couple prépare activement son retour. Il n’aurait ainsi qu’un seul week-end pour se replonger dans les dossiers et va surtout se heurter au dossier chaud du moment : l’affaire Françoise Nyssen qui le tourmente. La Ministre de la Culture est secoué par scandale divulgué par Le Canard Enchaîné de ne pas avoir déclaré convenablement à l’administration foncière les travaux réalisés dans les locaux parisiens de la maison d’Edition “Actes Sud” lorsqu’elle la dirigeait. Un nouveau danger qui plane au dessus de la tête du président Emmanuel Macron qui, avec l’affaire Benalla n’a pas eu beaucoup de cet été. En dépit des bons moments passés au bord de la Méditerranée avec son épouse Brigitte Macron, de sa belle-fille et de ses petits-enfants, cet été fut particulièrement compliqué pour la président de la république.

SNCF, Benalla, Réformes et maintenant Nyssen font qu’Emmanuel Macron atteint un taux d’impopularité record après le trimestre écoulé. Le pourcentage de personnes satisfaites par son action n’a jamais été aussi bas (34% selon le baromètre Ifop-Jdd du dimanche 26 août). C’est un total de 5 points perdus et les insatisfaits augmente de jour en jour. Juste avant de partir au fort de Brégançon, Emmanuel Macron était submergé par la grogne sociale et le scandale de l’affaire Benalla. Protégé un temps par les fortifications du fort, l’homme politique est de nouveau dans l’oeil du cyclone.