Loin de son coach politique Brigitte Macron, le président lance un appel à l’aide…

Emmanuel Macron Public Meeting - Montpellier

Emmanuel Macron désormais conscient de ses limites ?
C’est avec un projet de société convaincant qu’il s’est présenté à la présidentielle. C’est parce que les Français lui ont fait confiance qu’ils lui ont confié les destinées du pays. Pourquoi demander de l’aide alors qu’il est le Chef de l’Etat ? Alors que tout lui est facilité pour réfléchir et agir pour et avec les Français ? Et si Emmanuel Macron s’était vraiment rendu compte de ses limites ?

Tout porte à le croire. A moins qu’il soit en train de se résigner à accepter que l’affaire Benalla et les démissions de Nicolas Hulot et Laura Flessel du gouvernement en plein rentrée, ont été un coup que Macron ne pouvait supporter.

En visite de 96 heures dans les Antilles françaises, Emmanuel Macron qui n’y était pas avec son épouse Brigitte Macron, par ailleurs coach politique, en a profité pour lancer un appel d’urgence. « May day, may day », aurait-on dit dans le langage aéronautique. Macron a demandé de l’aide aux Français. Et c’est en Martinique que le message est lancé.

Il a insisté pour dire aux Français qu’il a besoin de leur soutien, quel que soit le bord où ils peuvent se situer et quelle que soit la compétence. «J’ai besoin de vous, journalistes, population, élus. Aidez-moi ! » a supplié le Chef de l’Etat. Se présentant telle une maison de verre, Emmanuel Macron se présente en homme sincère dans les actes et les pensées d’où le discours direct qu’il tient et qui est interprété comme de l’arrogance. « Je ne me cache pas. Il y a un besoin d’être au contact, d’être naturel. Moi je continuerai à l’être et à répondre aux gens de manière très directe » a-t-il signalé.

Sachant que les Français attendent beaucoup de lui, le Chef de l’Etat leur rappelle cette envie débordante que chacun dégage et qu’il doit réaliser pour tout le monde. « J’ai dans le ventre l’impatience de 66 millions de Français. Je veux qu’on aille encore plus vite, encore plus fort. Je veux que les choses aillent mieux, c’est pour ça que je me bats tous les jours sans relâche » a renseigné Emmanuel macron comme pour présenter un bilan d’activité.

Aveu d’échec ?

A peine a-t-il fini d’inviter les Français être patients que son ministre de l’Intérieur Gérard Collomb lui a claqué la porte au nez. Emmanuel Macron qui ne voulait pas accepter cette démission qui lui est tombée comme un couperet, a finalement accepté la volonté de M. Collomb.

Pourtant, il avait bien avoué aux Français que tout ne peut pas être fait du tic au tac, sur un claquement de doigt, comme avec une baguette magique. « Les choses ne peuvent pas aller mieux du jour au lendemain. Nous sommes dans ce moment très difficile où on a investi beaucoup de capital politique dans l’action, la transformation du pays, et dans le même temps où on n’en voit pas encore les effets » a lancé le président qui semble reconnaître que les Français n’ont pas encore récolté un seul fruit de son mandat. Mais, Emmanuel Macron ne s’est pas empêché de se projeter à des années à venir pour dire que ce qu’il a réalisé pour la France, ne sera visible que dans un futur lointain.

Casel S.

Cet article a été modifié pour la dernière fois le 02/10/2018 20:58