Actualités

Héritage de Johnny Hallyday : Le fisc s’invite dans les négociations

Laeticia Hallyday bataille contre David Hallyday et Laura Smet

Alors que la bataille autour de l’héritage de Johnny divisant la famille Hallyday fait couler beaucoup d’encres et de salives ces dernières semaines, le fisc français s’invite dans les négociations. Et pour cause Johnny Hallyday doit une dette au Fisc français et cela dépend de l’issue des négociations entre Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet.
L’héritage du taulier est constitué de biens immobiliers qui sont composées de la villa de Marnes-la Coquette, de la villa de Saint-Barth, de la villa de Los Angeles plus une autre maison située à Los Angeles, le tout est estimé à 45 millions d’euros de biens immobiliers.

Il y a aussi bien sur les royalties des albums de Johnny Hallyday qui constituent l’essentiel des avoirs de l’héritage qui tombent tous les ans, et Johnny touchait un à deux millions d’euros par an. Il va y avoir des droits d’auteurs qui vont tomber jusqu’en 2087 puisque ça dure 70 ans.

C’est du à l’importance de cet héritage il y a aussi les voitures des motos, tous les biens mobiliers de Johnny qui constituent un patrimoine conséquent puis une importante collection,

Concernant les passifs. Johnny aurait des dettes qui résumerait selon Le Figaro a 15 millions d’euros. Ce seraient des dettes dues au fisc, 15 millions à rembourser au fisc, alors évidemment ça pèse dans l’héritage
Qui doit les payer ? Pour l’instant, les trusts créés par Laeticia et Johnny Hallyday en 2014 gère uniquement les avoirs américains de la star puisque rappelons qu’en avril dernier, la France avait bloqué tous les biens de Johnny se trouvant en territoire française, les biens immobiliers mais aussi tous les royalties qui gelés par la Sacem. Mais les comptes de ses PME qui regroupaient tous ces biens avaient été progressivement vidés au profit des trusts américains.

Dans ce dispositif comme le rappelle Le Figaro conformément au droit américain, Laeticia Hallyday, elle bénéficie de ces actifs mais pas des passifs. Cela vaut dire qu’elle ne va pas payer les 15 millions. Cela vaut si le fisc français se met à récupérer les 15 millions, effectivement il n’a aucun interlocuteur vers qui se retourner. David Hallyday et Laura Smet, eux n’auront pas ces problèmes. Puis que quoiqu’il arrive ils s’acquitteront normalement de la fiscalité française.

Selon Me Pierre Hourcade, avocat international, ‘’ je ne doute pas qu’il ait des négociations en coulisses, en revanche, est ce que cela va aboutir à un accord ?, A mon avis c’est loin d’être gagné. Le fisc français ne peut rien faire, c’est la raison pour laquelle Laeticia Hallyday a intérêt à ce que la succession soit réglée en Californie. Si cela se règle la- bas, le fisc français n’a rien à dire sur la succession. Donc il faut que Laura et David acceptent que la succession se fasse aux Etats-Unis c’est une possibilité, les négociations ont été tenues secrètes, c’est ça le deal, on ne sait pas quelle est la nature de cet accord qui pourrait intervenir. Le fisc doit attendre une décision d’un tribunal français ? Pour l’instant il attend sa proie ‘’

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top