Actualités

Déclaration choc du pape François : Pour Vincent Neymon , l’objectif est de “réveiller les consciences ”

Les propos polémiques, quand même forts du Pape François qui condamne l’avortement continuent de susciter débat sur les médias, Selon Vincent Neymon, directeur de la communication et secrétaire général adjoint et porte-parole de la Conférence des évêques de France, l’objectif est de réveiller les consciences pour dire qu’il ne faut pas banaliser l’avortement.

« Le pape le sait d’autant plus qu’il était en Italie ou les tueurs à gaz sont nombreux qu’ailleurs. Je pense que le Pape à son habitude, a voulu réveiller s’adresser à une foule catholique qui est convaincu que l’avortement consiste à éliminer une vie. Ca tout le monde l’est et le catholiques le savent. Le Pape par cette formule qu’il ne faut pas trop pousser je pense qu’il ne faut pas pousser l’analogie jusqu’à dire que les femmes sont comme des tueurs à gaz. Le pape cherche à réveiller des consciences. Et si le monde entier en parle, je pense que cette formule a été un choc, parce qu’elle permet de dire que l’avortement ne doit pas être banalisé ».

Les mots du pape son quand même forts : « Ce n’est pas juste de se débarrasser d’un être humain même petit pour résoudre un problème. C’est comme avoir recours à un tueur à gaz pour résoudre un problème »
Selon toujours Vincent Neymon : ‘’Il dit que dans le monde des adultes il y a des personnes qui éliminent ceux qui les dérangent. Donc il compare pour qu’on comprenne que l’acte est extrêmement grave, celui d’éliminer une vie. Et donc pour insister de la gravité de l’acte, il le compare à d’autres pratiques qui sont inhumaines.’’a-t-il laissé entendre dans les studios de Europe1

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top