Laeticia Hallyday dans l’impasse: Le trust américain prend ses distances

Beverly Hills, CA - Actress, Laetitia Hallyday, is out at Barneys New York in Beverly Hills getting her shopping on accompanied by a friend. Pictured: Laeticia Hallyday BACKGRID USA 9 NOVEMBER 2018 ! Only BELGIUM ! PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACT

Nouveau coup dur pour Laeticia Hallyday. Mardi 27 novembre, l’avocat de Bank of America a annoncé son retrait du mandat concernant le trust autour de l’héritage de Johnny Hallyday. Un rebondissement de taille pour le clan de la veuve.

Depuis plusieurs semaines, Laeticia Hallyday est dans une véritable impasse. Après les confidences de David Hallyday au cours de son entretien pour Sept à Huit sur TF1 qui accablaient sa belle-mère, la maman de Jade et Joy est de nouveau confrontée à un coup dur. Cette fois-ci, la Bank of America a décidé de prendre ses distances dans cette affaire.
Sur le plateau de BFM TV mardi 27 novembre, l’avocat a annoncé que son client a démissionné le 21 novembre de son mandat de trustee, et ce, « sans motif ». Un coup dur pour la dernière épouse de l’interprète de Je te promets. D’autant que pour le moment, aucun remplaçant n’a été trouvé. Et si la Bank of America a décidé de se mettre en retrait, ce n’est pas un hasard.

Selon Bernard Montiel, proche de David Hallyday et Laura Smet, cette décision inattendue intervient peu après les révélations apportées par les différents témoignages recueillis par la journaliste Léna Lutaud, auteure de l’ouvrage « Ils se sont tant aimés » aux éditions Albin Michel : « Ils ne veulent plus d’histoire et se retirent (…) Ils ont découvert un tas de trucs invraisemblables alors ils se retirent », a-t-il assuré sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8).

Comme l’expliquait également la journaliste, Laeticia Hallyday a la possibilité de nommer ou de révoquer le responsable en charge de protéger les trusts du défunt. Mais trouver un nouveau trustee pourrait prendre « plusieurs mois » selon les avocats des deux aînés. Ces derniers ont par ailleurs saisi le tribunal de Paris pour réclamer le gel d’une partie des royalties liées à la vente des opus de leur père, dont le dernier album posthume Mon pays c’est l’amour, qui a battu des records de vente.