Politique

Les confidences intimes et les larmes de Me El Hadji Diouf : ” Mes 3 femmes, mes 9 enfants …”

Qu’on l’aime ou que l’on ne l’aime pas, l’homme ne laisse personne indifférent. De part son style particulier alliant une gestuelle bien maîtrisée et des mots puisés dans un large répertoire lexique de qualité, Me Diouf est un véritable show man qui sait captiver l’attention de son auditoire, bref un « spin doctor », un expert en matière de communication.

Au prétoire comme à l’hémicycle et aussi sur les différents plateaux de télévision, l’homme est dans son élément.

Si pour ses détracteurs Me Diouf n’est qu’une « grande gueule », un « clown », pour ses partisans, il est un homme à cheval sur ses principes, un ténor du barreau sénégalais.

Au cours de cet entretien avec senepeople tv, Me Diouf montre une autre facette de sa personnalité : l’humilité puisqu’il déclare à qui veut l’entendre qu’il ne se considère pas comme le meilleur avocat du Sénégal mais un des meilleurs ayant plaidé un peu partout à travers le monde.

Me Diouf parle aussi de son enfance dorée, de ses relations avec les Présidents Wade et Sall, de sa vision de ce que doit être un avocat, de son statut d’éternel incompris, de ses rapports heurtés avec le leader du Pastef, Ousmane Sonko.

Mais le clou de cette interview est lorsque Me Diouf parle de ses enfants avec passion et fierté. En effet, à entendre parler celui qui se définit comme avocat du peuple, il est un véritable papa poule à la maison.

D’ailleurs précise-t-il, on le traitait de « dur comme un lion au Palais de Justice et doux comme un agneau à la maison ». Voilà le véritable visage de ce polygame (il a trois épouses) qui est très proche de ses rejetons. En véritable papa gâteux, il ne veut qui rien ne leur manque et c’est aux enfants de savoir lui rendre l’ascenseur au cours de ses vieux jours.

Enfin, l’homme du 23 juin évoque avec beaucoup de nostalgie ses loisirs, ses amis, son travail au Jaraaf de Dakar mais fini en force en égratignant, au passage, certains jeunes activistes comme Kilifeu de Y’en a marre, Guy Marius Sagna, etc.

Sacré Maître !

Commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut