Frais de visas et prises de rendez-vous, une nébuleuse mise à nue par madame le député Ndialou Bathily

Secrétaire générale du PUR Derkhlé et député de la coalition Yewwi Askaan Wi,  Ndialou Bathily a adressé une question écrite à la ministre des Affaires étrangères sur  les difficultés rencontrées pour les demandes de visas au niveau des ambassades précisément celles de la France, de l'Italie, de l'Espagne et du Portugal. En voici un extrait: « Il se trouve que pour avoir ce rendez-vous, il est demandé à l'usager de payer des sommes allant de deux cent mille (200 000) F CFA à trois cent mille (300 000) F CFA juste pour avoir une date et cela ne garantit même pas le dépôt encore moins l'obtention du visa. Il arrive que cette date soit changée entre-temps sans que la personne concernée ne dépose son dossier et ne reçoive pas non plus de remboursement ».

La bonne dame veut être édifiée sur ces pratiques dans le processus des demandes et rendez-vous de visas. Elle dit ceci : « Madame le ministre, pourquoi demande-t-on de payer pour avoir un rendez-vous ? Ce montant étant différent des frais de visas qui ne sont pas remboursés en cas de refus correspondrait à quoi ? Quelles sont les vraies contraintes liées à la délivrance des visas ? »

Ndialou Bathily pense que si les autorités se penchent sur la question cela serait un début de solution pour lutter contre l’immigration irrégulière : « Les jeunes, face à cette incapacité d'accéder aux services de dépôts des visas, s'adonnent à l'immigration irrégulière en empruntant les pirogues. […] Nous vous demandons de contacter les services concernés pour être éclairés sur le processus normal de demande de visas afin d'identifier les dysfonctionnements et y remédier ».

Papis SAMBOU

Senepeople. com